Nusa Penida

L’histoire de Nusa Penida démarre au Xème siècle. Les premiers écrits concernant Nusa Penida ont en effet été découverts sur le pilier de Belanjong qui date de 914. Ce pilier comporte des inscriptions qui parlent des expéditions militaires du premier roi balinais Sri Kesari Warmadewa, dont l’une visait Nusa Penida.

La conquête par Bali et l’arrivée des Hollandais

De nombreuses autres expéditions militaires ont par la suite été organisées pour conquérir Nusa Penida. Mais les habitants de Nusa Penida ont longtemps réussi à résister au pouvoir des rois de Bali. Cependant, dans la seconde moitié du XVIIème siècle, Nusa Penida fut définitivement conquise lors d’une expédition de la dynastie Gelgel. Le dernier roi de Nusa Penida, Dalem Bungkut, y a péri au combat.

Histoire de Nusa Penida 9 royaumes de Bali

Carte des 9 royaumes de Bali en 1900

Nusa Penida fait dès lors partie de la cour de Klungkung, un des neufs royaumes de Bali. Après l’intégration de Bali aux Indes orientales néerlandaises en 1908, Nusa Penida reste rattachée à la régence de Klungkung. Sur une carte hollandaise de 1900 Nusa Penida est appelée île des bandits. Nusa Penida servait en effet de lieu de bannissement pour les criminels, opposants politiques et adeptes de la magie noire. C’est probablement cela qui a été à l’origine des légendes qui entourent l’histoire de Nusa Penida. Et c’est probablement aussi cette mauvaise réputation qui a préservé un certain isolement de l’île pendant très longtemps !

La réputation et le parfum d’aventure de Nusa Penida ont d’ailleurs été à l’origine d’une bande dessinée créée par le dessinateur Bob de Moor et publiée dans le Journal de Tintin en 1950. La série retrace les aventures de Georges Barelli qui atterit à Nusa Penida après une longue aventure. La couverture de l’album se passe de commentaire !

Histoire de Nusa Penida Mythes et Légendes

La magie noire, partie intégrante de l’histoire de Nusa Penida

D’après la légende, le dernier roi de Bali, Dalem Bungkut, est devenu un chef redouté de l’autre monde. Il devient alors Ratu Gede Mas Mecaling, le Grand Seigneur aux crocs d’or. D’après une autre légende, Mecaling vivait à Bali, dans le petit village de Batuan, avant d’être exilé à Nusa Penida à cause de sa magie noire. Quoi qu’il en soit, il est encore redouté par certains balinais qui n’osent pas prononcer son nom à voix haute.

Mecaling était un puissant sorcier.  Pour se venger il envoyait régulièrement des maladies, des épidémies et des maladies au peuple balinais. Un jour que les Balinais célébraient Nyepi, pleins de joie et de rires, Mecaling décida de les tromper. Il se rendit à Bali en prenant la forme de Barong, le chef des armées de bien. Et son armée de démons a tout détruit à Bali. Depuis lors, le Nouvel An balinais est un jour de silence, personne ne fait de bruit ou ne s’amuse.

L’origine du pèlerinage vers Nusa Penida

Le lendemain, les balinais terrifiés se rendirent chez un prêtre. Celui-ci invoqua Barong pour renvoyer Mecaling vers Nusa Penida. Les grands prêtres du royaume de Gelgel sont ensuite venus à Nusa Penida pour nettoyer l’île des esprits sombres et bannir Mecaling. Mais Mecaling n’a pas totalement  disparu et le temple Pura Ped conserve son esprit. Ce temple est donc une source de pouvoir pour ceux qui pratiquent la magie noire. Mais aussi un lieu de pèlerinage pour ceux qui cherchent une protection contre le mal et la maladie. Il existe d’ailleurs un rite solennel que chaque hindou balinais doit accomplir au moins une fois durant cette vie. Lors d’un pèlerinage au temple de Pura Ped à Nusa Penida, il doit trouver l’équilibre entre le négatif et le positif qui seul peut apporter calme et harmonie.